Qu’entendons-nous par monoculture ? Quelle est l’impulsion des mouvements « identitaires » ou des défenseurs d’une monoculture nationaliste qui n’envisagent pas ou ne souhaitent pas de société pluraliste, et ce, non seulement dans le contexte européen, mais global ? Pouvons-nous repérer des aspirations positives, voire émancipatrices, dans la monoculture ? Que trouve-t-on en marge de la monoculture et que ne tolère-t-elle pas ? Quelle pourrait être la position des arts dans un contexte d’idéologie monoculturelle ? Inversement, à quoi ressembleraient les arts sous une idéologie monoculturelle portée à ses conclusions logiques ?

MONOCULTURE - ARTWORKS

Storihle  the stonewall nation
The Stonewall Nation, 2014
Video

Sille Storihle réalise des vidéos expérimentales et des documentaires qui considèrent des récits historiques chargés idéologiquement en relation avec des questions de citoyenneté, de genre et de sexualité. La vidéo The Stonewall Nation est la reconstitution d'une interview avec l'activiste gay Don Jackson, interprétée par l'acteur Michael Kearns. Après avoir lu le manifeste gay de Carl Wittman, Jackson avait pour objectif de créer une communauté gay séparatiste dans le comté d'Alpine, en Californie, en 1970. Comme le comté ne comptait que 367 électeurs inscrits, Jackson imagina que s'il pouvait amener 368 membres de la communauté gay à s'y installer, ils auraient une majorité politique et espéreraient que les résidents existants déménageraient. Jackson avait la vision d'« un gouvernement gay, une fonction publique gay... la première université gay au monde, partiellement financée par l'État... le premier musée au monde des arts, des sciences et de l'histoire gays... [et un] système de santé ainsi qu'un hôpital de comté gratuits... »  Ce projet n'aboutit cependant jamais, en raison de l'opposition locale et du manque de soutien de la part de la communauté LGBT. Storihle remet en question le raisonnement idéologique qui sous-tend ce mouvement, révélant d'une part le désir d'une terre promise communautaire permettant la liberté sexuelle, mais d'autre part la considérant comme une vision identitaire et coloniale pour forcer l'existence d'une colonie exclusivement gay. The Stonewall Nation fait partie du projet plus large de Storihle appelé ONE MAN SHOW, qui s'inspire de documents d'archives des archives ONE National Gay & Lesbian en Californie. L'artiste examine la politique des documents d'archives, essayant d'épuiser l'attention sur l'homme blanc gay en tant que figure centrale de l'histoire queer.